Formations en gestion de Projet

L'ISM et EFE s'associent pour vous proposer des formations en gestion de projet. Destinées aux chefs de projet occasionnels ou débutants, elles visent à donner des compétences métier pour conduire un projet, quel qu’il soit. Au-delà des compétences métier, le chef de projet doit également développer ses compétences en communication, son leadership et sa capacité d’organisation.

Les chefs de projet sont nombreux dans les entreprises : chef de projet identifiés dont c’est la fonction, collaborateur ou manager en charge d'un sujet transverse. Pour tous ces profils de chef de projet, l’ISM propose des formations sur les clés de la conduite de projet qui vous permettront d'acquérir les fondamentaux à chaque étape de la gestion de projet traditionnelle ou agile.

Le cadrage de votre projet

Cette étape indispensable vous permet de cerner les attentes et les enjeux du projet. Le chef de projet se doit de prendre le temps du recul avant de lancer son action. Quel est l'objectif du projet ? Quel est son enjeu ? Quelles sont les ressources allouées au projet ? Quel délai ? Quel livrable ? Lors de cette étape, le chef de projet doit se rapprocher du commanditaire pour bien identifier ses attentes et besoins. Il peut bénéficier d’un cahier des charges, mais il est préférable de ne pas s’en contenter : la capacité du chef de projet à questionner et faire preuve de curiosité est primordiale pour creuser les attentes du commanditaire afin d’en assurer la bonne gestion. C’est ainsi que les formations en gestion de projet de l’ISM peuvent vous accompagner.

Savoir identifier vos interlocuteurs

Etape souvent négligée par le chef de projet occasionnel, la bonne identification des différentes parties-prenantes de votre projet vous permet pourtant d'optimiser vos actions. Il s'agit d'identifier toutes les parties prenantes internes ou externes à l’organisation qui pourront/devront contribuer au projet : sponsor, commanditaire, contributeur, expert métier… Une fois ces parties prenantes identifiées il est indispensable de les cartographier en fonction de leur rôle et de leur implication souhaitée dans la gestion de projet. Ainsi le chef de projet pourra expliquer clairement à chacun ce qui est attendu de lui et par la suite communiquer en conséquence.

La planification et la roadmap projet

En planifiant et construisant votre roadmap projet, vous pourrez organiser les actions à mener sur une échelle de temps. Avant d'établir le rétroplanning, le chef de projet doit identifier toutes les actions à mettre en œuvre pour atteindre l'objectif fixé par le projet. Pour chaque action, il faut déterminer le temps à passer, et les actions préalables nécessaires à la gestion de projet. Par exemple, pour le chef de projet événementiel, il doit sélectionner et faire valider le lieu, avant d'acheter les titres de transport. L'action d'achat sera donc à planifier après la validation du lieu. Il est également possible de prévoir une parallélisation des tâches. Le chef de projet peut utiliser des outils comme PERT ou GANTT, ou un simple tableau Excel pour établir le rétroplanning projet. Les formations en gestion de projet de l’ISM vous aiguilleront dans ce sens.

Avec la planification, le chef de projet pourra mettre en place la gestion des risques. La gestion des risques projet permet d'anticiper les difficultés possibles liées à la conduite du projet. Les risques sont de diverses natures : financiers, humains, temporels, techniques, juridiques, environnementaux, organisationnels. Le chef de projet peut cartographier les risques (les évaluer et les hiérarchiser). Puis il peut traiter les risques pour les anticiper, c’est-à-dire les éliminer par des actions préventives, ou les limiter. La planification est également l’occasion d’estimer les coûts et de construire son budget de gestion de projet.

Le plan de communication de projet

Le plan de communication de projet est une étape qui consiste à établir les communications à diffuser vers les différentes parties prenantes au fil du projet. Il vous permet de cibler le bon message vers le bon interlocuteur au bon moment, et donc d’assurer l’engagement autour du projet. Une bonne communication autour du projet est essentielle pour engager vos collaborateurs.

Le suivi et le pilotage de votre projet

Le pilotage projet consiste à suivre son bon déroulement. Le chef de projet doit assigner les tâches aux différentes parties prenantes du projet et s’assurer de leur mise en œuvre. Il suit donc l’état d’avancement du projet, déclenche les réunions projet, fait évoluer le budget et le planning si nécessaire. Et bien sûr il communique en fonction du plan de communication projet établi. Pour mener à bien cette mission, les formations en gestion de projet de l’ISM vous aident à construire un tableau de bord de projet qui vous permettra de suivre vos résultats. Par ce tableau de bord, vous pourrez monitorer vos différents KPI’s projet et ainsi optimiser votre propre pilotage et votre communication envers les parties prenantes.

Le projet : un cycle continu

A l’issue du projet, le chef de projet clôture le projet et capitalise sur son expérience à travers un processus de retour d’expérience projet ou post mortem. Ici, l’objectif est de vous aider à tirer les leçons de votre gestion de projet, et ainsi de mieux appréhender les prochains projets que vous pourrez mener. Sans faire preuve d’autorité directe, vous pourrez, à travers ce post mortem et en équipe, obtenir des résultats. Avant la réunion pensez à envoyer un questionnaire aux participants afin qu’ils procèdent à une auto-analyse et entrent en réflexion. La réunion post mortem sera l’occasion d’échanger et de produire les leçons apprises et les solutions à mettre en œuvre à l’avenir. Il est bénéfique de partager ces éléments au-delà du groupe projet.